Accueil > Actus > Réforme du RSI : l'U2P affiche ses ambitions

Réforme du RSI : l'U2P affiche ses ambitions

Au lendemain du discours de politique générale d'Edouard Philippe, Premier ministre, le président de l'U2P, Alain Griset, s'est exprimé sur les attentes des entreprises de proximité dans la perspective du projet de réforme du RSI. 



Réforme du RSI : l'U2P affiche ses ambitions
Capeb
De gauche à droite : Patrick Liébus, vice-président de l'U2P et président de la Capeb, et Alain Griset, président de l'U2P.

« La réforme du RSI doit être l'occasion d'une réflexion globale. Il faut tout revoir : simplifier plutôt que réglementer, aider plutôt que sanctionner et conseiller plutôt que contrôler. Il faut que les entreprises ne se sentent plus coupables », a affirmé Alain Griset lors de la conférence de presse qu'il a organisée au siège de l'U2P, le 5 juillet dernier.
Une chose est sûre, d'après le président de l'U2P : « Les entreprises de proximité n'accepteront pas la moindre augmentation de cotisations, quel qu'en soit le motif. » Au lendemain du discours de politique générale d'Edouard Philippe, Premier ministre, et au surlendemain de celui du président de la République, devant les parlementaires réunis en congrès à Versailles, Alain Griset a, lui aussi, décidé d'être explicite.

Les bases sur lesquelles l'U2P va engager la concertation
En présence de Patrick Liébus, vice-président de l'U2P et président de la Capeb, Alain Griset a donc décliné les bases sur lesquelles l'U2P va engager la concertation relative à la réforme du RSI avec le gouvernement :
- la réforme devra respecter le champ actuel d'intervention du RSI ;
- l'U2P rejette la solution consistant à aligner les cotisations et les prestations des travailleurs indépendants sur celles des salariés. La réforme devra viser la neutralité financière pour les travailleurs indépendants ;
- il faut confier la compétence exclusive du recouvrement aux Urssaf pour mettre un terme aux dysfonctionnements dont pâtissent les ressortissants ;
- la réforme devra être menée en donnant la priorité à l'amélioration du service rendu aux administrés et à la sécurisation des relations entre le régime et les assurés ;
- l'assiette des cotisations sociales des travailleurs indépendants devra être modifiée de sorte que seule la part des bénéfices correspondant à leur rémunération réelle soit prise en compte et non plus aussi la part des bénéfices réinvestie dans l'entreprise.
En outre, l'U2P demande que :
- les administrateurs du prochain régime de protection sociale des indépendants ne soient plus élus, mais désignés pour une période de quatre ans et non plus de six ;
- les ressources humaines employées dans les différentes caisses du RSI soient maintenues et redéployées au sein du nouveau système.
Surtout afin de ne pas commettre les mêmes erreurs que par le passé, l'U2P préconise de prendre le temps nécessaire à la bonne conduite de cette réforme.

En bref, vous l'aurez compris : l'U2P est prête à soutenir l'instauration à terme d'un régime spécifique adossée au régime général, dès lors que les équilibres actuels de la protection sociale des travailleurs indépendants seront préservés et qu'une gestion dédiées aux indépendants sera garantie...

P.G.
CONTACTER L'AUTEUR EN MESSAGERIE PRIVÉE
Code de vérification :*



soleil

Le temps à 5 jours
dans votre région

Prévisions détaillées à 4 jours
sur 5800 codes postaux
avec évolutions
toutes les 3 heures

  • BATIMAT se profile à l'horizon
  • Maisons individuelles, quoi de neuf depuis 10 ans ?
  • Les artisans, professionnels du patrimoine
  • La nouvelle campagne de communication en faveur de l'Artisanat
  • L'état de santé du bâtiment au T3 2009

Abonnement en ligne
à la revue