Accueil > Actus > FCBA et l'OPPBTP unis pour réduire l'exposition des travailleurs aux poussières de bois dans les entreprises du bois-construction et de l'ameublement 

FCBA et l'OPPBTP unis pour réduire l'exposition des travailleurs aux poussières de bois dans les entreprises du bois-construction et de l'ameublement 

L'Institut technologique Forêt Cellulose Bois Construction Ameublement (FCBA) et
l'OPPBTP (Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics) ont signé le 26 juin un accord de partenariat. Il porte sur la création d'une étude dénommée Propobois. 



FCBA et l'OPPBTP unis pour réduire l'exposition des travailleurs aux poussières de bois dans les entreprises du bois-construction et de l'ameublement 
OPPBTP/FCBA
De gauche à droite : Paul Duphil, secrétaire général de l’OPPBTP, et Georges-Henri Florentin, directeur général de FCBA.

La collaboration entre l'OPPBTP et FCBA a été initiée dans le cadre de la convention "Poussières de bois" (2012/2015) signée avec le ministère du Travail, l'INRS (Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles), la CNAMTS (Caisse nationale de l'assurance maladie des travailleurs salariés) et les organisations professionnelles des secteurs bois et ameublement. Celle-ci portait sur la prévention du risque cancérogène lié à l'exposition aux poussières de bois dans les entreprises de ces secteurs. Les deux organismes souhaitent désormais prolonger ce partenariat. L'objectif est de réaliser une étude afin de définir une démarche de diagnostic, facilement applicable par les entreprises, pour la détermination des "Groupes d'exposition homogène" (GEH).

Une étude stratégique pour les entreprises de la deuxième transformation du bois
Dénommée Propobois, cette étude, à l'initiative des organisations professionnelles des secteurs bois-construction et ameublement et financée notamment par le Codifab (Comité professionnel de développement économique), se fixe comme objectifs de :
- définir des "Groupes d'exposition homogène" (GEH), selon les activités des entreprises, à l'aide d'appareils de mesure à lecture optique et de mesure gravimétrique du niveau d'empoussièrement ;
- capitaliser sur les données recueillies pour affiner la matrice décisionnelle facilitant la constitution des GEH initiée par l'INRS dans le cadre de la convention ;
- confirmer la fiabilité de l'appareil à lecture optique et étudier la faisabilité d'un système de surveillance et d'alerte de dysfonctionnement ;
- élaborer et mettre à la disposition des entreprises un guide méthodologique d'auto-évaluation des risques leur permettant de renforcer leurs démarches de progrès et de réduction du risque d'exposition.

Les analyses s'étaleront sur dix-huit mois. Elles auront lieu dans huit entreprises volontaires du secteur bois-construction et ameublement représentatives de la profession et ayant entrepris une démarche de prévention exemplaire vis-à-vis du risque poussières de bois.
Les résultats de l'étude donneront notamment lieu à la rédaction d'un guide destiné à aider les entreprises à définir leurs propres GEH ainsi qu'à la création d'une base de données de solutions pratiques pour atteindre l'objectif de réduction de l'empoussièrement dans les ateliers.

P.G.
CONTACTER L'AUTEUR EN MESSAGERIE PRIVÉE
Code de vérification :*



soleil

Le temps à 5 jours
dans votre région

Prévisions détaillées à 4 jours
sur 5800 codes postaux
avec évolutions
toutes les 3 heures

  • BATIMAT se profile à l'horizon
  • Maisons individuelles, quoi de neuf depuis 10 ans ?
  • Les artisans, professionnels du patrimoine
  • La nouvelle campagne de communication en faveur de l'Artisanat
  • L'état de santé du bâtiment au T3 2009

Abonnement en ligne
à la revue