Accueil > Actus > Panneaux en polyuréthane : l'horizon devrait s'éclaircir en fin d'année

Panneaux en polyuréthane : l'horizon devrait s'éclaircir en fin d'année

Le Syndicat national des polyuréthanes a annoncé que la situation "compliquée" qu'embrasse depuis plusieurs mois le secteur des panneaux d'isolant PU eu égard à la pénurie de MDI devrait se résoudre en fin d'année avant un retour à la normale début 2018.



Panneaux en polyuréthane : l'horizon devrait s'éclaircir en fin d'année
Soprema

Après une année 2016 florissante à 25,5 millions de mètres carrés vendus et l'embellie confirmée du secteur de la construction qui avait fait grimper en flèche la demande au premier trimestre (7 millions de mètres carrés) laissant augurer un bon cru 2017, le secteur du panneau d'isolation thermique en polyuréthane a soudainement mordu la poussière. En cause : la pénurie de MDI - le diisocyanate de diphénylméthylène - qui constitue avec le polyol, l'un des deux composants principaux des isolants polyuréthanes, communément appelés panneaux de mousse PU. Il représente à lui seul environ la moitié du coût d'une plaque d'isolation PU. Conséquence : le MDI a vu son prix pratiquement doubler depuis fin 2016, obérant ainsi les coûts de production pour les fabricants de panneaux PU. 

Autre ombre qui est venue obscurcir un horizon déjà bien contrarié pour le secteur en avril dernier : Covestro, l'un des producteurs mondiaux de MDI, qui a fait part d'un nouveau cas de force majeure affectant son unité de Brünsbuttel en Allemagne et son incapacité quasi totale à honorer les contrats de livraison de MDI. Une situation qui n'a pas arrangé les affaires d'un secteur déjà à la peine en amenuisant un peu plus les quantités de MDI disponibles sur le marché européen depuis deux mois. « Concrètement, sauf nouvel incident industriel, on espère une amélioration de la disponibilité après l'été et un retour à la normale progressif pour le dernier trimestre », a déclaré Hervé Fellmann, président du Syndicat national des polyuréthanes (SNPU). Pour faire face à cette pénurie, le syndicat a choisi de communiquer, d'être transparent et de « faire preuve de pédagogie ». « Cela a permis d'élever le niveau d'acceptation du marché par rapport à cette situation inédite aussi bien dans son ampleur que dans sa brutalité. »

Des délais de livraison rallongés

Une pénurie qui a des conséquences principalement sur les délais de livraison eu égard à la reprise dans le secteur du bâtiment sachant que « les clients ont du coup passé leurs commandes avec beaucoup d'anticipation, donc aujourd'hui on a souvent des carnets de commandes très remplis, des délais longs, ce qui engendre des retards de chantier », explique-t-il. « On retrouve souvent le même phénomène de réaction lors des alertes de pénurie de carburant. »

Il ajoute que certains clients « ont décidé de mettre leur chantier hors d'eau en posant un pare-vapeur et en reportant l'installation de l'isolant et de l'étanchéité finale à plus tard ».

Autre conséquence de cette pénurie : certains clients ont choisi de changer de matériaux d'isolation et « c'est souvent compliqué pour eux, car le PU ne se remplace pas comme ça, compte tenu de sa performance, de son encombrement et de sa légèreté », explique-t-il précisant que « ces cas-là restent marginaux ».

Toutefois, Hervé Fellmann reste confiant : « L'industrie du MDI s'organise pour augmenter la production » et deux usines devraient voir le jour courant 2018. Enfin, le SNPU a annoncé également s'être lancé dans l'expérimentation E+C- et a confié une étude au bureau d'étude Bastide Bondoux afin d'analyser le positionnement des solutions d'isolation en panneau polyuréthane dans le référentiel E+C-. La conclusion est que le PU s'affiche « comme une solution bas carbone pour le bâtiment dans son ensemble », a expliqué le syndicat.

 

 

D.Pa.
CONTACTER L'AUTEUR EN MESSAGERIE PRIVÉE
Code de vérification :*



soleil

Le temps à 5 jours
dans votre région

Prévisions détaillées à 4 jours
sur 5800 codes postaux
avec évolutions
toutes les 3 heures

  • BATIMAT se profile à l'horizon
  • Maisons individuelles, quoi de neuf depuis 10 ans ?
  • Les artisans, professionnels du patrimoine
  • La nouvelle campagne de communication en faveur de l'Artisanat
  • L'état de santé du bâtiment au T3 2009

Abonnement en ligne
à la revue