Accueil > Produits et services >
14/06/2018

Sensity 0.1 : la tête thermostatique championne de la variation temporelle

Sensity 0.1 : la tête thermostatique championne de la variation temporelle
Cette tête thermostatique a une VT de deux à quatre fois plus faible que la concurrence.
© Comap

Il aura fallu pas moins de deux ans aux équipes de R&D de Comap pour parvenir à ce résultat exceptionnel : Sensity 0.1, sa nouvelle tête thermostatique, obtient la variation temporelle (VT) la plus faible du marché ! Testée par le laboratoire indépendant Eurovent Certita, celle-ci affiche une VT de 0,1.

Rappelons que la VT est un critère utilisé pour certifier la performance énergétique des robinets thermostatiques vendus sur le marché français. Calculée selon la formule VT = 0,45 x (C+W), elle qualifie une erreur de réaction de la tête thermostatique en fonction de deux critères : l'hystérésis (C), à savoir les frottements dans le robinet, et la conduction (W), c'est-à-dire la perturbation du fonctionnement de la tête due à l'eau chaude circulant dans le robinet. Plus la VT est petite, plus l'erreur est faible et plus la tête thermostatique est performante.

Jusqu'à aujourd'hui, les têtes thermostatiques les plus performantes du marché proposaient une VT de 0,2, une majorité ayant une VT de 0,3 ou 0,4. Une différence de 0,3 point de VT correspond à une variation d'environ 6 % du CEP chauffage, c'est-à-dire de la consommation en énergie primaire pour la partie chauffage, par rapport à la totalité de l'énergie consommée par un bâtiment. L'installation de cette nouvelle tête thermostatique dans des bâtiments neufs permet donc de gagner des points sur le CEP chauffage, pour un coût moindre.




soleil

Le temps à 5 jours
dans votre région

Prévisions détaillées à 4 jours
sur 5800 codes postaux
avec évolutions
toutes les 3 heures

  • BATIMAT se profile à l'horizon
  • Maisons individuelles, quoi de neuf depuis 10 ans ?
  • Les artisans, professionnels du patrimoine
  • La nouvelle campagne de communication en faveur de l'Artisanat
  • L'état de santé du bâtiment au T3 2009

Abonnement en ligne
à la revue