Accueil > Actus > Professions > Vie des professions > Oxygène : le premier camion toupie sans rejet de CO2
12/10/2017

Oxygène : le premier camion toupie sans rejet de CO2

Le 14 septembre 2017, le groupe Vicat a présenté un camion malaxeur (ou "camion toupie") aux hautes performances environnementales : sans rejet de CO2 et sans bruit.



Oxyg&egrave;ne : le premier&nbsp;camion toupie sans rejet de CO<sub>2 <br /></sub>
Le moteur du véhicule est alimenté par du GNV "biométhane" tandis que la toupie fonctionne via un moteur électrique sur batteries au lithium. Ces dernières se rechargent en phase de transport sur route, mais aussi en phase de décélération.
© Iveco/Vicat

L'association de deux technologies jusqu'alors jamais réunies - la motorisation Iveco au gaz naturel pour véhicule (GNV) et la bétonnière "toupie" hybride Cifa Energya - a rendu possible cette première mondiale.
Le projet Oxygène est né de la volonté de concilier transport et préservation de l'environnement. Le gaz naturel pour véhicule (GNV) s'est alors imposé comme une ressource de premier choix. Utilisé comme carburant, il permet de lutter efficacement contre le réchauffement climatique en émettant 20 % de CO2 de moins que l'essence.
Le biométhane ou bioGNV est encore plus écologique ; produit à partir de déchets organiques, ce biogaz épuré a les mêmes propriétés que le gaz naturel et permet de réduire de 80 % les émissions de gaz à effet de serre par rapport à l'essence et au gazole.

La toupie
La technologie hybride mise au point par Cifa associe performances techniques et protection de l'environnement. A la différence des camions toupies traditionnels dont le mouvement est engendré par un système hydraulique, la bétonnière Cifa Energya est activée par un moteur électrique sur batteries au lithium. Ces dernières se rechargent en phase de transport sur route, mais aussi en phase de décélération grâce au système KERS (Kinetic Energy
Recovery System). Elles peuvent également être rechargées par branchement sur réseau.
Ce malaxeur nouvelle génération réduit à la fois les nuisances sonores et les émissions de gaz d'échappement. Le brassage à l'arrêt et le malaxage autonome permis par le recours à une batterie électrique offrent la possibilité de charger et décharger le béton de façon silencieuse. Sans tenir compte des nuisances sonores extérieures, la série Energya réduit de moitié le bruit perçu. Ces caractéristiques techniques sont particulièrement appréciées dans les environnements de travail fermés tels que les entrepôts industriels ou les tunnels où chaque bruit est amplifié et les gaz d'échappement une source de danger pour les travailleurs.

Code de vérification :*



soleil

Le temps à 5 jours
dans votre région

Prévisions détaillées à 4 jours
sur 5800 codes postaux
avec évolutions
toutes les 3 heures

  • BATIMAT se profile à l'horizon
  • Maisons individuelles, quoi de neuf depuis 10 ans ?
  • Les artisans, professionnels du patrimoine
  • La nouvelle campagne de communication en faveur de l'Artisanat
  • L'état de santé du bâtiment au T3 2009

Abonnement en ligne
à la revue