Accueil > Actus > Professions > Techniques > Nouvelle version de l'entrevous léger « EMS EcoVS »
08/11/2018

Nouvelle version de l'entrevous léger « EMS EcoVS »

Fruit du programme de recherche et d'étude, lancé par KP1 il y a deux ans, en collaboration avec l'entreprise de recyclage CPA, il intègre de la matière recyclée.



Nouvelle version de l'entrevous léger « EMS EcoVS »
Sur un an de production, cette innovation prévoit de recycler l’équivalent de 20 millions de bouteilles.
© KP1

L'entrevous EMS EcoVS, associé aux poutrelles KP1, dispose d'un Avis technique n° 3.1/18-957_V1. Il s'emploie pour tous types de planchers et de bâtiments (maisons individuelles, groupées, logements collectifs, bureaux, commerces...), en neuf comme en rénovation, sur toutes zones sismiques en France métropolitaine.

Il est recommandé pour la réalisation de planchers bas sur vide sanitaire avec chape flottante et de planchers non isolés (terrasses, garages, etc.).

Maîtrisant le volume de béton, sa conception favorise le confort des poseurs (35 fois plus léger qu'un montage avec entrevous traditionnels selon le fabricant) et diminue de manière significative les risques de troubles musculo-squelettiques (TMS). Il constitue également un gain de temps et de sécurité, lors du chargement et du déchargement sur chantier !

De 120 cm de longueur, le produit se décline en deux hauteurs coffrantes (13 et 16 cm) pour répondre aux besoins les plus fréquents sur chantier. Sa géométrie unique facilite l'emboîtement, optimise le litrage du béton à couler (60 l/m²) et limite les surfaces de stockage (1 palette = 1 plancher).

Code de vérification :*



soleil

Le temps à 5 jours
dans votre région

Prévisions détaillées à 4 jours
sur 5800 codes postaux
avec évolutions
toutes les 3 heures

  • BATIMAT se profile à l'horizon
  • Maisons individuelles, quoi de neuf depuis 10 ans ?
  • Les artisans, professionnels du patrimoine
  • La nouvelle campagne de communication en faveur de l'Artisanat
  • L'état de santé du bâtiment au T3 2009

Abonnement en ligne
à la revue