Accueil > Actus > Actualités > En régions > Maison passive : première labellisation d'habitat social à Paris
21/06/2018

Maison passive : première labellisation d'habitat social à Paris

Malgré de sévères contraintes (zone urbaine dense, surface réduite...), ce projet d'habitat social cumule le label BBCA (Bâtiment Bas Carbone) et la certification Maison passive.



Maison passive : première labellisation d'habitat social à Paris
Eco-responsable, ce projet crée une forte continuité avec l’urbanisme existant, tout en offrant un aspect contemporain.
© Patrick H. Muller/Velux

En plein cœur du très dense XIXe arrondissement de Paris, dans un passage étroit d'à peine six mètres de large, le projet d'habitat collectif du passage Desgrais mené par Batigère IDF s'illustre à plus d'un titre. Côté contraintes, la surface de la parcelle, coincée entre deux bâtiments, n'excède pas 157 m². Ensuite, le Plan local d'urbanisme (PLU) a limité la hauteur de façade à R+2 et R+3, sachant qu'il fallait faire tenir six logements locatifs sociaux sur une surface habitable de 308 m². Sans oublier que le projet avait aussi pour ambition d'être éco-responsable et de créer une forte continuité avec l'urbanisme existant, tout en ayant un aspect contemporain. Autant dire d'emblée que le maître d'ouvrage, le cabinet Nomade Architectes, a réussi un véritable tour de force !

Faible taux d'émission de carbone
Pour ce projet éco-responsable, le traitement architectural a voulu s'inscrire dans un gabarit harmonieux avec un traitement de la toiture à deux pentes en zinc qui se prolonge sur les façades en partie haute (R+2 et R+3). Avec des cadres de fenêtre en bois, le bâtiment associe modernité et respect esthétique du quartier. Par ailleurs, le choix d'une ossature bois offre au bâtiment une enveloppe très performante dotée d'un faible taux d'émission de carbone. Pour leur part, les menuiseries bois du projet participent également à la performance globale du projet. Parmi celles-ci, les verrières d'angle de chez Velux du dernier étage sont en triple vitrage. Elles sont aussi équipées de liaisons périphériques pour renforcer l'isolation et l'étanchéité à l'air des logements.

Eclairement naturel
Quant aux ouvertures, elles sont généreuses au nord en ce qui concerne l'apport de lumière. Au dernier étage, les verrières offrent une vue dégagée sur le ciel et sur l'environnement extérieur. De quoi maximiser l'apport lumineux zénithal et frontal tout au long de la journée. Enfin, le projet présente une architecture de caractère avec une véritable cohérence visuelle depuis l'extérieur.

Label BBCA et certification Maison passive
Innovant et performant sur le plan constructif et environnemental, notamment avec un système par filière sèche (panneaux bois) ainsi qu'avec un traitement bioclimatique de l'enveloppe (ventilation double flux, menuiseries performantes, triple vitrage, etc.), ce projet s'est vu récompensé par le label BBCA (Bâtiment Bas Carbone) et a été certifié Maison passive.

Code de vérification :*



soleil

Le temps à 5 jours
dans votre région

Prévisions détaillées à 4 jours
sur 5800 codes postaux
avec évolutions
toutes les 3 heures

  • BATIMAT se profile à l'horizon
  • Maisons individuelles, quoi de neuf depuis 10 ans ?
  • Les artisans, professionnels du patrimoine
  • La nouvelle campagne de communication en faveur de l'Artisanat
  • L'état de santé du bâtiment au T3 2009

Abonnement en ligne
à la revue