Accueil > Actus > Professions > Techniques > La tour Mjøsa deviendra le plus haut bâtiment en bois au monde
31/08/2017

La tour Mjøsa deviendra le plus haut bâtiment en bois au monde

Avec ses 80 mètres de hauteur, la tour accueillera dix-huit étages de bureaux et d'appartements, ainsi qu'un hôtel.



La tour Mjøsa deviendra le plus haut bâtiment en bois au monde
© Metsä Wood

Après son achèvement en mars 2019, la tour Mjøsa, bâtie dans la ville norvégienne de Brumunddal, deviendra le plus haut bâtiment en bois au monde. Sa construction, qui a débuté dès les premiers jours d'avril cette année, est un exemple de la façon dont le bois peut se substituer au béton.
Cette tour est érigée en utilisant le lamellé-collé, le CLT, ainsi que le Kerto® LVL (lamibois) de Metsä Wood. Afin de garantir la capacité porteuse exigée, des panneaux en bois à plis croisés Kerto-Q LVL seront utilisés pour les planchers entre étages. Ces panneaux sont robustes et durables.
« Les structures de planchers, qui se composent de poutres massives sur lesquelles reposent des panneaux Kerto, sont assemblées en usine à seulement quinze kilomètres du site. Evidemment, cela représente un énorme avantage si un ajustement en usine est nécessaire. Les travaux avancent au rythme d'un étage par semaine, ce qui a réduit nos délais de construction d'environ 35 à 40 % par rapport à un béton coulé sur site. Et grâce à la légèreté des composants en bois, nous n'avons pas besoin de machines trop lourdes », détaille Rune Abrahamsen, directeur général de Moelven Limtre AS, un des principaux sous-traitants du projet de la tour Mjøsa.

Code de vérification :*



soleil

Le temps à 5 jours
dans votre région

Prévisions détaillées à 4 jours
sur 5800 codes postaux
avec évolutions
toutes les 3 heures

  • BATIMAT se profile à l'horizon
  • Maisons individuelles, quoi de neuf depuis 10 ans ?
  • Les artisans, professionnels du patrimoine
  • La nouvelle campagne de communication en faveur de l'Artisanat
  • L'état de santé du bâtiment au T3 2009

Abonnement en ligne
à la revue