Accueil > Actus > Actualités > En France > Concertation sur la réforme de l'apprentissage : les préconisations de l'U2P pour un véritable développement de l'apprentissage
22/12/2017

Concertation sur la réforme de l'apprentissage : les préconisations de l'U2P pour un véritable développement de l'apprentissage

Au moment où se déroule une nouvelle réunion de concertation sur l'apprentissage, l'U2P tient à rappeler les principales conditions qui permettront de développer véritablement l'apprentissage.



Concertation sur la réforme de l'apprentissage : les préconisations de l'U2P pour un véritable développement de l'apprentissage
© U2P

D'abord, il est indispensable qu'une partie significative de la taxe d'apprentissage soit affectée à une péréquation en direction des secteurs qui forment le plus d'apprentis et qui ne disposent pas des ressources suffisantes pour répondre aux besoins de formation : l'artisanat, le commerce de proximité, l'hôtellerie-restauration et certaines professions libérales. Le système de péréquation doit être renforcé, de sorte que tous les fonds servent effectivement à la formation des apprentis.

En outre, l'U2P considère que les Régions ont toute la légitimité pour continuer à jouer un rôle en matière d'apprentissage, notamment pour répondre aux enjeux de proximité et d'aménagement du territoire.

Alors que le Gouvernement semble vouloir instaurer un financement des CFA au contrat d'apprentissage, l'U2P demande que l'on tienne compte des coûts directs et indirects (niveau d'équipements, d'investissements et d'infrastructures, internat, nombre d'apprentis...), de la taille des CFA, et des professions à faibles effectifs.

Au-delà du financement, il faudra également revoir la rémunération des apprentis, la nature du contrat d'apprentissage et l'orientation afin de permettre à chaque jeune d'avoir une information dès le collège. Il conviendra en outre de créer des passerelles entre l'apprentissage et la formation sous statut scolaire.

Ainsi, l'U2P considère que le travail de concertation entre l'Etat, les Régions, les organisations d'employeurs et les organisations syndicales de salariés doit se poursuivre, avec la réelle volonté d'aboutir à un compromis.

Le président de l'U2P, Alain Griset, précise : « De grâce, évitons une énième réformette de l'apprentissage qui restera sans résultat. Notre responsabilité est de mener une véritable refondation afin que la France dispose d'un puissant outil de développement des compétences au sein des entreprises et d'amélioration de l'employabilité des salariés et des demandeurs d'emploi. Tous les acteurs de cette refondation doivent se mobiliser : Etat, Régions, organisations interprofessionnelles et de branches. »

Code de vérification :*



soleil

Le temps à 5 jours
dans votre région

Prévisions détaillées à 4 jours
sur 5800 codes postaux
avec évolutions
toutes les 3 heures

  • BATIMAT se profile à l'horizon
  • Maisons individuelles, quoi de neuf depuis 10 ans ?
  • Les artisans, professionnels du patrimoine
  • La nouvelle campagne de communication en faveur de l'Artisanat
  • L'état de santé du bâtiment au T3 2009

Abonnement en ligne
à la revue