Accueil > Actus > Actualités > En France > Amiante : la Capeb et l'OPPBTP travaillent ensemble à la création de règles de l'art pour les travaux en sous-section 4
24/05/2018

Amiante : la Capeb et l'OPPBTP travaillent ensemble à la création de règles de l'art pour les travaux en sous-section 4

La Capeb et l'OPPBTP initient un nouveau projet, soutenu financièrement par le Programme d'action pour la qualité de la construction et la transition énergétique (PACTE), intitulé "Règles de l'art des travaux courants d'entretien et de maintenance sur matériaux amiantés dans les bâtiments".



Amiante : la Capeb et l'OPPBTP travaillent ensemble à la création de règles de l'art pour les travaux en sous-section 4
© Capeb

Ce projet a pour ambition de répondre, par une approche nouvelle, au défi constant de conjuguer prévention et performance. Il vise à créer des standards opérationnels s'appuyant sur le geste métier et les retours d'expériences.

Un projet pour accompagner les professionnels sur les travaux en sous-section 4 (SS4)
Le projet "Règles de l'art Amiante SS4 dans les bâtiments", né de discussions au sein du Plan Recherche et Développement Amiante (PRDA), vise à standardiser les travaux d'entretien et de maintenance des matériaux contenant de l'amiante sur la base de pratiques reconnues, validées et adaptées à ce type d'intervention. Ceci permettra de réduire les aléas de chantier : exposition des opérateurs, qualité, délais, coûts.

Créer pour la première fois des standards opérationnels en s'appuyant sur le geste métier et les retours d'expériences
Ce projet, centré sur les modalités d'intervention des entreprises, s'appuie sur le geste métier constituant la base de modes opératoires en SS4. Il valorise le retour d'expérience des professionnels du bâtiment et constitue une suite logique de la campagne Carto Amiante. Une démarche lancée à l'initiative du BTP permettant d'établir une cartographie représentative de l'empoussièrement amiante des processus de travail les plus courants du BTP en sous-section 4.
La volonté des partenaires est de mettre à portée du plus grand nombre ces pratiques d'excellence et en faire de véritables standards professionnels. Pour cela, il a été décidé de travailler sur les trente situations de travail les plus courantes identifiées dans les interventions d'entretien et de maintenance en SS4, en se concentrant sur sept métiers du bâtiment : les couvreurs, les peintres, les soliers, les façadiers, les plâtriers, les maçons et les carreleurs.
Des groupes de réflexion et de partage de retours d'expérience par métier, composés de quatre entreprises volontaires dont deux désignées par la Capeb et animés par l'OPPBTP, vont être organisés en région. Les premiers groupes ont démarré en avril 2018 et se poursuivront tout au long de l'année 2018.

S'appuyer sur les nouvelles technologies pour une diffusion au plus grand nombre
Les règles de l'art issues de ces groupes de travail de professionnels bénéficieront, ce qui est fondamental, de la reconnaissance des Pouvoirs publics, des prescripteurs, des donneurs d'ordre, et des assureurs qui vont coopérer au sein d'un comité d'approbation. Il s'agira ensuite de les faire connaître et adopter par le plus grand nombre.

Pour répondre au défi de l'information du plus grand nombre d'entreprises et d'artisans, la diffusion de ces standards professionnels labellisés fera appel aux technologies du numérique qui émergent actuellement dans l'univers du bâtiment.

« L'intérêt du projet est qu'il sécurisera les interventions des 300 000 entreprises artisanales sur les matériaux amiantés. Je me félicite de la participation de la Capeb à l'élaboration de ces règles de l'art qui mixent les gestes métier aux mesures de prévention réglementaires. Je souhaite à terme que ces règles soient complètement intégrées dans les formations initiales. Car il ne faut pas oublier que la majorité des entreprises qui interviennent en rénovation rencontrent de l'amiante un jour ou l'autre », déclare José Faucheux, représentant de la Capeb.

« L'OPPBTP est fortement investi sur les problématiques amiante. Ce projet s'inscrit dans la continuité de Carto Amiante, dont il tire les enseignements avec des modes opératoires accessibles et expliqués à tous. Une action très concrète de prévention ! », déclare Paul Duphil, secrétaire général de l'OPPBTP

Code de vérification :*



soleil

Le temps à 5 jours
dans votre région

Prévisions détaillées à 4 jours
sur 5800 codes postaux
avec évolutions
toutes les 3 heures

  • BATIMAT se profile à l'horizon
  • Maisons individuelles, quoi de neuf depuis 10 ans ?
  • Les artisans, professionnels du patrimoine
  • La nouvelle campagne de communication en faveur de l'Artisanat
  • L'état de santé du bâtiment au T3 2009

Abonnement en ligne
à la revue